Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.Beaucoup se donne à entendre. 2012. Encre sur papier Fabriano 300g. 11' x 14'.

Beaucoup se donne à entendre

2012, je perds une grande partie de l’audition.

 

Qu’est-ce qui m’est donné à entendre ? Je découvre un autre univers sonore. Des concerts intérieurs de sons s’offrent. Certains sont appelés acouphènes. D’autres demeurent un mystère. Je leur donne des noms : les oiseaux du paradis, la cigale métallique, le ruisseau dans la grotte, la chanson arabe, la radio des voisins, incantation, la fin du programme télé, la âoueda (fête avec orchestre live), le grillon, captation interstellaire, le déferlement du ruisseau, appel d’hôtesse de l’air, un ange qui passe… attentive, je danse avec et dessine leurs partitions.

 

Quand il n’y a plus dehors à entendre, dedans peut être très grand.